CONCLUSION

 

Les loges de Rite égyptien issues de la lignée francophone sont aujourd’hui en déroute. Des petits chefs les ont sacrifiées pour maintenir leur pouvoir. Profitant de l'occasion, des mastodontes de l'initiation telle que le Grand Orient de France ont tenté de les récupérer en neutralisant leur nature hermétique. Dans les loges, des centaines d'esprits sincères sont aujourd'hui résignés. Ils n'ont aucune raison de mettre en doute ce qui leur est enseigné et qui pourtant ne reflète qu’une petite partie de vérité : « il n'y a jamais eu d'hermétisme dans l'histoire de la franc-maçonnerie », « y chercher des pratiques autres que morales est une vue de l'esprit »,« dans ses rituels, on ne trouve aucune trace de l'Ëgypte antique antérieure au XIXe siècle ».

Pourtant, il subsiste encore des structures initiatiques de grande valeur qui respectent leur héritage et n’éditent pas leurs rituels dans la presse, comme peut le faire Joseph Castelli avec ses « Livres Jaune », pour en tirer bénéfice et vendre des initiations qu’il n’a lui-même pas reçues.

Rappelons qu’il ne suffit pas de beaucoup lire en s’imprégnant des différents rituels mis à disposition pour être initié. Les 90 degrés du rite Oriental de Misraïm ne sont pas qu’une échelle de grades, mais un assemblage de clefs symboliques permettant d’acquérir selon le rythme de chacun, la véritable connaissance de soi. Il faut avant tout les vivres pleinement dans les règles et en toute conscience, en respectant les niveaux et les serments, sinon peine perdue.

 

 

Robert Mingam, né le 1er décembre 1944 à Lannilis (Finistère), diplômé du CNAM (Conservatoire National des Arts et Métiers), Ingénieur en Génie Climatique, direction régionale de Total.

De septembre 1975 à octobre 1980, membre de l’AMORC (Ancien et Mystique Ordre de la Rose Croix), « Initié » au Grand Prieuré l’Ordre Martinisme Traditionnel S.I. D’octobre 1980 à septembre 1985, «Maître élu Cohen » de l’Ordre des Chevaliers Maçons Elus Cohens de l’Univers (Robert Ambelain).

Franc-maçon, initié le 15 novembre 1985 à la GLNF (Grande Loge Nationale Française) dans la Loge « Le Scarabée d’Or » à l’Orient de Paris. Démissionnaire en 1992, il rejoint Gérard Kloppel à la Grand Loge Française de Memphis Misraïm.

En 1996, 33e degré du R.E.A.A. et du Rite Ancien et Primitif de Memphis Misraïm, il rejoint Robert Ambelain, qui l’élève au 90e et dernier degré du rite Oriental de Misraïm pour assumer toutes les charges et fonctions en vue de contribuer au réveil du dit RITE de MISRAÏM, ainsi qu’au 95e degré du rite Ancien et Primitif de Memphis Misraïm.

1996 à 2000, co-fondateur de la Grande Loge Française de Misraïm.

De 2000 à 2003, membre fondateur de la Loge Hatshepsout à l’Orient de Paris (Loge Souveraine travaillant au rite Oriental de Misraïm).

2003 Participe au rattachement de la Loge Hatshepsout à la GLISRU (Grande Loge Indépendante et Souveraine des Rites Unis).

Depuis 2003, Membre du Souverain Sanctuaire des Rites égyptiens (RAPMM et Misraïm)

 

Xxxxxxxxxx

 

Ajouter un commentaire